Il y a quelques semaines, Ninja Squad a fêté sa première année d’existence. Après cette itération vient le temps de faire une rétrospective pour commencer un nouveau sprint. Tout d’abord, le sentiment général : nous avons passé une année extraordinaire, bien au-delà de nos attentes! Beaucoup de rencontres, de projets intéressants, d’idées pour la suite et d’opportunités, un vrai plaisir! Aucun d’entre nous ne regrette de s’être lancé dans l’aventure.

Qu’avons-nous fait cette année ?

La plus grande partie de notre activité a consisté à faire du développement pour une startup lyonnaise dans le domaine de l’énergie. Nous avions dès le départ l’envie de faire du développement, ce que nous savons faire le mieux, mais surtout, si possible, de faire travailler toute notre équipe de ninjas sur une même mission. Nous ne voyons pas Ninja Squad comme un groupe d’indépendants : nous sommes une petite équipe. Chacun a certes ses spécialités, mais nous aimons travailler ensemble. C’est un aspect souvent négligé dans notre domaine, où nous avons tous connu beaucoup d’équipes et de collègues, mais il est difficile de nier que de petites équipes qui se connaissent bien sont très efficaces! Même si la sagesse populaire voudrait que nous ne mettions pas tous nos oeufs dans le même panier, peu nous importe : nous apprécions de travailler ensemble, d’apprendre les uns des autres et de nous voir tous les jours! Notre mission actuelle ajoute à ces avantages ceux non négligeables d’être techniquement intéressants, avec une grande liberté d’innovation au sein d’une équipe passionnée, et un client intelligent dans un domaine fonctionnel tout nouveau. Bref, j’arrête de vous faire saliver, mais ce point-là est entièrement positif. Le reste de notre activité de développeur s’est partagé sur de petits forfaits que nous avons réalisés à distance, autre point que nous espérions développer, et sur l’activité de formation.

Un point important : chacun de nos clients respecte notre volonté de ne travailler qu’à 80% au maximum pour eux. En effet, nous conservons systématiquement un jour de la semaine pour nos autres activités et projets personnels (nous n’avons fait entorse à cette règle qu’une seule semaine dans l’année, où des contraintes de mise en production nous réclamaient chez notre client!). J’aimerais pouvoir dire que cette journée est toujours consacrée à satisfaire notre besoin de découvrir de nouvelles choses, mais elle a souvent été mise à profit pour concevoir nos cours ou formations. Car nous donnons des cours à l’Université de Lyon où nous avons assuré tout un module de 120h (Java, Web, Tests) et quelques interventions ponctuelles dans d’autres écoles comme à l’INSA, ou même des lycées pour des BTS. Ce genre d’activité est extrêmement gourmand en temps de préparation, et il ne faut pas compter sur des revenus mirobolants. Mais cela fait partie de nos envies de partager notre passion avec les prochaines générations de développeurs. Nous sommes très loin de la perfection comme enseignants, cette première année aura eu le mérite de nous faire découvrir le niveau des étudiants et nous serons plus pertinents pour l’année scolaire qui s’annonce, enfin nous l’espérons!

La préparation des formations est aussi une activité qui nous a beaucoup occupés. Nous avons vraiment à coeur de faire un catalogue avec les sujets que nous aimons et surtout de partager notre enthousiasme. Nos efforts ont payé car nous sommes régulièrement sollicités et nous avons d’incroyables retours sur nos prestations (un peu d’auto-congratulation n’a jamais tué personne). Chaque mois nous assurons une ou plusieurs formations, que ce soit notre hit, la formation Git, nos classiques autour de Java, ou nos nouvelles nées comme AngularJS. Nous sommes très friands de cet exercice qui permet de rencontrer de nouvelles personnes, qui travaillent sur des sujets différents des nôtres et qui sont des passionnées (probablement un pré-requis pour venir trouver notre petite structure par rapport aux géants du marché). Je sens qu’un de nos sujets vous intéresse, alors n’hésitez pas à nous contacter ;-)

En dehors de ces obligations de préparation, nos vendredis (le jour choisi pour nos 20% de temps libre) sont consacrés à nos #ninjackday : nous nous retrouvons pour travailler sur nos projets (secrets de conquêtes du monde, open source ou bien simple envie du moment) et aussi pour faire un bon restaurant. Nous n’avons pas encore trouvé l’idée de produit qui nous permettrait d’avoir une petite activité de startup ou d’éditeur de logiciel. Mais nous sommes des convaincus de la philosophie ‘The product is the byproduct’ défendue par Github, cette idée finira par apparaître, en attendant rien n’empêche de gratter nos propres démangeaisons (‘scratch your own itches’)! J’ai d’ailleurs travaillé pendant plusieurs semaines à temps plein sur un outil que j’aurais aimé avoir pendant plusieurs années. Ce genre de temps off est l’une de nos priorités lorsque nous avons une idée qui nous intéresse. Même si en l’occurrence, notre outil ne sera pas finalisé, je suis ravi d’avoir pris le temps d’essayer. Au final nous avons appris de nouvelles technos, compris de nouvelles problématiques, et même si ce genre d’activité n’est pas rentable, nous sommes de fervents partisans d’essayer. Et nous avons le loisir de pouvoir le faire, et de pouvoir travailler à plusieurs sur ces petites idées!

Certains de nos petits outils ont vu le jour sous la forme d’un projet open source, comme DbSetup, qui a de super retours et gagne de nouveaux adeptes. Nous avons aussi contribué de façon mineure à quelques projets open source par nos pull requests (Gradle, Resthub, FluentLenium…) ou parfois par une façon plus originale pour encourager des projets coups de coeur (Golo par exemple). C’est sans doute l’un des secteurs que nous aimerions développer car nous sommes passionnés par l’open source et nous avons envie de contribuer à l’effort de la communauté pour faire un monde meilleur (pour le logiciel en tout cas).

Enfin, nous profitons aussi de nos vendredis pour écrire quelques articles sur ce blog, et partager nos découvertes avec vous. L’audience du blog et vos retours nous font très plaisir et nous encouragent à continuer.

Cette première année a été également l’occasion d’organiser notre premier #ninjackaton, un évènement gratuit pour les participants, sur le thème de la nouveauté majeure du JDK8 : les lambdas. Belle réussite pour cette première tentative, ambiance sympatique entre hacking et nems! Et puis, avec les beaux jours, nous en profitons aussi pour voir nos familles ou aller à la piscine, cela fait partie des bons côtés de gérer son temps! Beaucoup nous posent également des questions sur nos salaires : nous avons commencé par nous payer modestement pour ne pas prendre de risque mais aujourd’hui nous avons pu atteindre un niveau de rémunération très satisfaisant.

Que voulons-nous faire pour l’année qui vient ?

Cette première année a été très rythmée et nous ne nous sommes peut-être pas laissé suffisamment de temps pour nos projets. Maintenant que plusieurs de nos cours et formations sont prêts, cela devrait permettre de nous laisser plus de temps pour coder la killer app de nos rêves. Nous aimerions aussi aller à plus de conférences, que ce soit comme participants ou speakers. D’ailleurs nous serons speakers à SoftShake, venez nous voir! Beaucoup de conférences apparaissent partout en France et en Europe, dont beaucoup dans l’esprit de Mix-IT (conférence qui nous est chère puisque 3 des fondateurs de Ninja Squad sont dans l’organisation), et nous allons en voir le maximum!

Nous démarrons donc cette deuxième année le sourire aux lèvres, plein d’envies et avec une certitude : l’expérience Ninja Squad valait le coup d’être tentée et nous sommes certains que cette première année n’était que le début d’une longue aventure!